article gen z recrutement fond

Le recrutement de la Gen Z, par la Gen Z

8 novembre 2022 |

Ça y est, les Gen Z débarquent dans le monde du travail, et un peu partout, tout le monde se demande ce que les entreprises doivent faire pour être attractives à leurs yeux ? Et si la solution était simplement de leur demander ?

Gen Z,Génération Z,Recrutement
Laura Decramer

Content & Social Media, YAGGO

Commençons avec un peu de contexte, j’ai 25 ans, je fais donc partie de cette fameuse génération. La génération Z.

Ces dernières semaines, j’ai vu un grand nombre d’articles sortir sur les attentes de la Gen Z, mais très peu écrits par la génération Z elle-même. Du coup, ils sont souvent basés sur des clichés

Articles Gen Z

Mais détrompez-vous, ici, on ne va pas parler de produits de beauté ou d’objets magiques pour sculpter vos abdos pendant le télétravail.

Mais plutôt du recrutement de la génération Z, expliqué par la génération Z (par moi 🙋🏼‍♀️).

Nous allons également comprendre comment les membres de la génération Z peuvent facilement devenir de vrais influenceurs et ambassadeurs de marque.

Mais avant ça, un petit tour d’horizon s’impose.

La génération Z, qui sont-ils ?

Trêve de mystère, la génération Z concerne les personnes nées entre 1997 et 2012 (les dates varient selon les interprétations).

Elle représente, d’après un rapport publié par le Pew Research Center, les individus qui ont toujours connu un monde avec une forte présence de l’informatique et d’Internet, une génération très connectée.

tableau des générations

Vous l’aurez compris, la génération Z évolue avec internet et notamment les réseaux sociaux et c’est là que vos Z sont les plus actifs.

Mais comment fait-on d’ailleurs pour attirer et recruter via les réseaux sociaux ?

Les réseaux sociaux, une arme redoutable pour attirer et recruter la génération Z

Avant de commencer un processus de recrutement, il faut… avoir des candidats. Les Z sont des candidats souvent très sollicités, alors, démarquez-vous et commencez à recruter grâce aux réseaux sociaux !

À titre d’exemple précis, pour ma part quand je postule, je vais toujours jeter un œil sur les réseaux de l’entreprise en question, et quelques fois, c’est ce qui peut m’aider à prendre ma décision finale quand j’ai un choix à faire entre telle ou telle société.

« N’hésitez pas à mettre en scène vos équipes, à montrer un aperçu de vos locaux, bref, tout ce qui pourra mettre en valeur votre entreprise, promouvoir votre marque employeur »

Je vous conseille donc de créer des campagnes de recrutement complètement digitalisées, sur Instagram, Linkedin et Tiktok évidemment ! En plus de vous apporter de la visibilité, ça prouve que vous faites le nécessaire pour être à la page et cibler vos Z !

Comment faire ? En donnant la parole à vos collaborateurs à travers des vidéos, parce que oui, les Z sont de grands consommateurs de contenus et notamment de contenus vidéo qui peuvent se décliner sur plusieurs réseaux !

Alors à vous les Fast & Curious à la Konbini ou encore les courtes vidéos de présentation de vos collaborateurs à la Welcome To The Jungle.

N’hésitez pas non plus à mettre en scène vos équipes (uniquement les personnes qui donnent leur accord, bien entendu), à montrer un aperçu de vos locaux, bref, tout ce qui pourra mettre en valeur votre entreprise, promouvoir votre marque employeur et donc, attirer ces candidats de la génération Z !

Le but ? Créer du lien, de la proximité.

Vous pouvez aussi vous permettre le tutoiement pour un côté plus “friendly” et chaleureux (bien entendu, utilisez le tutoiement s’il est utilisé habituellement dans vos contenus et dans votre culture d’entreprise).

Aussi, je vous recommande de définir en amont une ligne éditoriale, qui vous permettra d’avoir des contenus cohérents et de ne pas partir dans tous les sens. Se lancer c’est bien, bien se lancer c’est mieux.

Bon et concrètement ? Être présent sur les réseaux sociaux c’est un fait, mais quels sont les éléments à mettre en avant pour être sûr d’attirer leur attention, leur donner envie de postuler, leur prouver que vous êtes faits pour eux finalement ?

La checklist pour recruter sur les réseaux :

👉 Donner la parole à ses collaborateurs
👉 Créer des campagnes sur les réseaux, pensées pour les réseaux et pour une cible connectée
👉 Miser sur la vidéo
👉 Montrer les coulisses de votre boîte
👉 Créer de la proximité

Mes 10 conseils pour séduire la Gen Z

🔬 #1 De la transparence, de la transparence, de la transparence

👴 #2 Des offres d’emplois sincères, sans tentatives désespérées de sonner jeune

(Tentatives qui, dans 100% des cas donnent une image de “recruteur en pleine crise de la quarantaine”)

why are we here just to suffer
(Par pitié, ne faites pas ça)

✅ #3 Un processus de recrutement simple, rapide et efficace : on oublie les entretiens façon années 80 et les questions bullshit du genre “quels sont vos défauts et vos qualités ?”.

N’oubliez pas que les candidats de la gen Z, sont sollicités, beaucoup, souvent et ils n’hésiteront pas une seconde à choisir votre concurrent plutôt que vous !

🎥 #4 Tout, sauf la proposition d’un CV vidéo. Même si les Z sont des pros du face cam, l’idée reste un cliché.

⚽ #5 Un baby-foot comme élément fun supplémentaire, pas comme base de votre marque employeur

babyfoot avantage entreprise

🩺 #6 Une marque employeur soignée justement, et vraie.

🧡 #7 Des valeurs bien présentes, du début à la fin du process, et même après.

📜 #8 Des demandes réalistes. Non, les candidats de la gen Z, fraîchement diplômés pour la plupart, n’auront pas 10 ans d’expérience, ni un portfolio de 30 pages.

demandes recruteurs

🎯 #9 Des objectifs définis en amont.

💯 #10 En bref, soyez clairs, soyez transparents, soyez vrais. C’est tout ce qu’ils attendent.

Les (vraies) attentes des candidats de la Gen Z

Les attentes des candidats de la Gen Z ont évolué ces dernières années, surtout à cause du Covid, et l’équilibre (ou plutôt le déséquilibre) entre candidats et recruteurs s’est complètement inversé.

Maintenant, nous sommes face à de jeunes candidats et candidates (et j’en fais partie) qui recherchent plus de sens, des entreprises partageant les mêmes valeurs qu’eux, un salaire à la hauteur de leurs attentes / besoins / années d’études, qui valorise aussi leurs années de stages / alternances (on arrête d’insinuer que ce n’est pas de l’expérience s’il vous plaît…).

« Qui dit flexibilité dit également management bienveillant, basé sur la confiance mutuelle. Alors adieu au micro management. »

Les Z misent majoritairement sur des missions valorisantes et passionnantes, mais ils veulent aussi de la flexibilité, notamment via le télétravail. C’est pourquoi 68% d’entre eux sont favorables au travail hybride, oui, parce qu’ils ont connu une entrée sur le marché du travail depuis chez eux.

Qui dit flexibilité dit également management bienveillant, basé sur la confiance mutuelle, adieu le micro management, optez pour des points plutôt hebdomadaires que journaliers pour faire le point sur les attentes, les objectifs, les problèmes rencontrés etc.

Par exemple, ici chez YAGGO, on opte pour de la vraie flexibilité avec un rythme de télétravail personnalisé, qui s’adapte au quotidien / problématiques de chacun !

Je n’ai pas pris un blâme parce que mon train était en retard, ou on ne m’a pas demandé si je prenais mon après-midi un jour où je suis partie du bureau à 15h.

En tant que jeune femme de la génération Z, je vous assure que ces détails ont de l’importance et de la valeur !

La checklist pour être au plus près des attentes de la Gen Z :

👉 Bien définir le sens, les valeurs, l’impact de son entreprise
👉 Ne plus avoir peur de parler d’argent : on affiche les salaires sur les offres
👉 On oublie le « hors stages » dans l’expérience
👉 Flexibilité et télétravail sont les mots à retenir
👉 Le management doit devenir plus humain, loin du flicage

Et pour ce qui est de l’influence / des employés ambassadeurs ?

Allez venez, je vous explique comment faire passer les candidats de la génération Z d’influenceurs à ambassadeurs de votre entreprise (si vous appliquez les conseils ci-dessus, évidemment.)

Bon, reprenons les bases. Lorsqu’un influenceur est contacté par une marque, elle doit mettre le paquet pour le/la séduire, via une expérience aux petits oignons qui se veut personnalisée et au plus proche de ses attentes.

Pourquoi ? Pour que l’influenceur devienne ambassadeur de la marque : il en parle, la représente et en fait la promotion en incitant d’autres personnes à acheter, enfin du moment qu’il n’a pas de tendinite.

tendinite magali berdah

Pour vos candidats de la génération Z, c’est la même chose. Plus leur expérience de recrutement sera personnalisée, plus vous réussirez à les séduire, à créer du lien, à répondre à leur quête de sens en partageant vos valeurs, plus ils auront envie de recommander votre entreprise à leur entourage, et ça, c’est certain.

Ainsi, quand vous proposez une expérience candidat à la hauteur des attentes des candidats de la génération Z, ils ont beaucoup plus de chances de devenir des ambassadeurs engagés, une fois recrutés.

On illustre par l’exemple ?

Sur son compte TikTok, les anciens candidats de Carrefour prennent la parole une fois devenus collaborateurs, pour promouvoir l’entreprise et sa marque employeur. Parce qu’ils le veulent bien, mais surtout parce que Carrefour a réussi à créer un vrai sentiment d’appartenance, qui a commencé dès le processus de recrutement.

@carrefourrecrute Si vous aussi vous avez plein d’idees, rejoignez-nous en alternance 😉 Retrouvez nos offres sur recrute.carrefour.fr #alternance #recrutement ♬ son original - HAYTAM 🥥

Maintenant que vous avez toutes les clefs, vous êtes prêts à recruter la génération Z de la meilleure manière possible et à faire d’eux de vrais ambassadeurs de votre entreprise ?

À vos marques, prêts, recrutez !

Le recrutement de la Gen Z, par la Gen Z
SUR LE MÊME SUJET
article gafam
Les GAFAM sont-ils de vrais mastodontes RH ?

Les GAFAM sont-ils des exemples inspirants pour gérer leurs équipes ? Ou est-ce que leur image commerciale et position ultra-dominante sur leurs marchés respectifs suffit à assurer un flux dense

RESSOURCES YAGGO
Vous prendrez bien un peu de bienveillance dans votre boite mail ?

La Revue Humaine, notre newsletter sur l’actualité RH, tous les Jeudis à 13h.