#

Etude : impacts d’une mauvaise expérience de candidature sur les intentions d’achat

En collaboration avec l’IFOP, nous avons réalisé une étude portant sur les mauvaises expériences rencontrées par les candidats, et leurs impact sur les entreprises. Spoiler alert : les résultats sont… assez explicites.

Il y a quelques mois, nous avons demandé à environ 500 actifs non fonctionnaires s’ils ou elles avaient déjà été confrontés à des « mauvaises expériences dans le cadre d’un processus de recrutement ».

Via cette question, nous souhaitions pouvoir mesurer la frustration des candidats de façon claire et scalable, mais également obtenir les éléments précis qui poussent les postulants à définir certains processus comme étant de « mauvaises expériences ».

Mission accomplie.

Avec ces données, nous avons pu établir un lien corrélatif entre le mécontentement des candidats et la détérioration de l’image de marque d’une entreprise. Ou comment la marque employeur est belle et bien affectée par les processus de recrutement non optimisés, ou non bienveillants.

Nous avons également pu chiffrer en pertes nettes, le coût potentiel d’une stratégie RH déficiente selon le nombre de postulants refusés. Et dans un monde où les candidats sont de potentiels clients -autant pour les entreprises B2C que BTB-, l’addition monte vite. Très vite.

Pour en avoir le coeur net, téléchargez l’étude !
(Vertiges assurés)

Avatar Yaggo en noir

Impacts d'une mauvaise expérience de candidature sur les intentions d'achat