Les coûts cachés du budget de recrutement

Ne pas répondre aux candidats génère des coûts de recrutement invisibles, qui ne se répercutent que plus tard. Ils n’en sont pas moins réels et entrainent des complications dans la démarche des recruteurs.

Marque employeur et coûts de recrutement

Ne pas répondre aux candidats ou se contenter d’un mail automatique est mal perçu. L’étude menée par Yaggo.co montre bien que 71% des candidats n’en sont pas satisfaits et que 65% ont une plus mauvaise image d’une entreprise après y avoir postulé. Si certains entretiens peuvent mal se passer, l’absence de réponse à la première étape du processus est aussi une mauvaise expérience. Et celle-ci est susceptible d’être partagée autour du candidat.

Or la dégradation de la marque employeur est génératrice de frais supplémentaires. Si tant d’entreprises y placent une grande partie de leur budget, c’est qu’il est difficile de s’en passer. Une mauvaise marque employeur vous compliquera la tâche au moment de votre recherche.

Des candidats qui ne reviendront pas

L’autre facteur générateur de coûts invisibles vient du simple fait qu’un candidat déçu ne postulera pas deux fois. Pourtant, lorsque vous publiez une offre d’emploi, la majorité des candidatures que vous recevez est pertinente. Mais il est tentant de ne penser qu’à son objectif du moment : recruter un seul profil. Pourtant, ce vivier de candidats ignoré est définitivement perdu, alors même qu’il aurait été particulièrement utile et peu coûteux de le relancer pour une prochaine offre.

Parmi les candidatures reçues, un petit nombre est certes « hors sujet ». Une partie est ensuite peu cohérente avec l’offre en question mais demeure intéressante, dans un autre domaine de compétences. Enfin, une partie est totalement conforme à l’offre. En ne répondant pas à ses candidats et en ne menant pas une analyse précise de chaque candidature, le recruteur est contraint de recommencer sa démarche à zéro à chaque nouvelle recherche.

De l’importance d’analyser toutes les candidatures

Trier avec soin les candidatures et maintenir le contact avec les candidats est un avantage énorme le moment venu : il n’y a plus qu’à rappeler le vivier concerné pour relancer sa recherche. Le plus gros du travail consiste à  convaincre un candidat de postuler et trouver les bonnes compétences. Lorsque le recruteur reçoit des centaines de candidatures, ces deux obstacles sont déjà franchis, pourquoi repartir de zéro ? C’est assurément une perte de temps, d’argent et d’image de marque côté recruteur, et une mauvaise expérience pour l’estime de soi, la reconnaissance, la motivation et le temps du candidat.

Les coûts de recrutement engendrés par l’absence de réponse aux candidats ou par un manque d’effort dans le tri et l’analyse des candidatures reçues sont importants mais invisibles au moment de l’embauche. Ils constituent une source potentielle d’économies, à laquelle Yaggo.co  a décidé de s’attaquer:

  •  en répondant systématiquement, au nom de l’entreprise, à tous les candidats refusés ou ayant candidaté spontanément
  •  en faisant un tri humain des CV afin de déterminer les compétences du candidat
  • en personnalisant un contact régulier avec le candidat afin de lui transmettre des informations et des offres d’emplois de l’entreprise à laquelle il a postulé et qui lui correspondent.